"Il faut souffrir pour être beau", c'est ce que je me suis dit en voyant ce matin Nicolas Sarkozy lors d'une très brève apparition, filmé par une caméra alors qu'il se rendait à un obscur meeting sur ce je ne sais plus quel sujet (pas lui pour une fois) dans la ville de Rambouillet (après vérification, les images n'ont pas été filmées à Rambouillet, N.S. ne s'étant pas rendu au show mensuel organisé autour de Dominique de Villepin). Malgré une température extérieure peu propice pour tomber le maillot et faire rouler ses muscles, Sarkozy est sorti de sa voiture en veste et en chemise. Seul problème, il a visiblement mal toléré ce petit passage sous la lumière des projecteurs, et surtout dans le froid du petit matin : à la limite du tremblement réflexe et de la goutte au nez, le petit Nicolas se tenait comme un bloc de glace, un peu comme s'il essayait de retenir un pet intempestif, et la seule chose que les spectateurs ont pu lire dans son habituel sourire de circonstance n'était pas "bonjour à tous !", mais "putain fait froid !". Pas toujours facile d'être candidat à la Présidentielle, surtout quand on place son image au-dessus de tout le reste !