Arnaud_Lagard_re

Ce titre est une pure spéculation, évidemment, mais sait-on jamais ? Car c'est confirmé, Thierry Breton n'a pas commis hier de lapsus devant la Commission des Finances du Sénat, qui auditionnait l'ancien ministre de l'Economie dans le cadre de l'affaire EADS et d'un possible délit d'initiés commis entre autres par Arnaud Lagardère.

Pour s'en convaincre, il suffit d'allumer votre poste de télévision aujourd'hui et de zapper sur n'importe quelle chaîne, où vous entendrez sans nul doute parler de rugby (c'est chouette, le rugby !) mais sans doute pas (déjà) des circonstances dans lesquelles l'ami personnel du président de la République s'est enrichi aux "dépens" d'Airbus.

On se demande ce qu'il faudrait pour que l'affaire ne s'enlise pas. Peut-être faudrait-il que l'on découvre qu'Arnaud Lagardère a pu s'offrir des actions Boeing avec la manne récupérée lors de la vente par le groupe de ses actions EADS ? Vue la moralité du personnage (aussi convaincant que Thierry Breton), une telle découverte n'aurait vraiment rien d'étonnant.