C_cilia_Sarkozy_3

On n'a sans doute pas besoin de rappeler que de l'avis de nombreux observateurs, dans la vie de Nicolas Sarkozy, que l'on parle de sa vie personnelle ou de sa vie professionnelle, tout n'est qu'apparences. Esbrouffe.

Pour un nombre grandissant de déçus, y compris à l'UMP, Sarkozy c'est du vent, un type qui est intimement convaincu que la réalité n'a aucune importance et qu'elle ne pèse rien à-côté de "ce que l'on croit qu'elle est".

Ainsi, écrasant, manipulant ou achetant les autres, le champion autoproclamé de l'ouverture n'a eu aucune peine ni surtout aucun scrupule à devenir une copie presque conforme du démocrate bien connu qu'est Vladimir Poutine, trouvant bon et même légitime d'intervenir sur tous les sujets, excepté sur les propositions qu'il semble approuver sans réserve (notamment les analyses ADN pour les candidats au regroupement familial, pour ne citer que celle-ci).

Jusqu'à maintenant, Cécilia Sarkozy semblait partager la même vision du "pouvoir", qui est d'abord fait pour être utilisé quelle que soit la finalité voire, surtout, affiché : peu importe si des Français crèvent de faim au sens propre, le couple présidentiel s'envole pour Wolfeboro où il est rejoint par Rachida Dati, "soeur" de la "première dame"... Peu importe aussi si la Constitution n'accorde aucun rôle à l'épouse du chef de l'Etat, Cécilia part en Libye où, au nom de la France (qu'elle le veuille ou non et qu'elle le dise ou non), elle négocie pour la libération des infirmières bulgares, dans le cadre d'un pseudo-échange au terme duquel Kadhafi obtient quasiment tout ce qu'il veut et même davantage, probablement. Peu importe, encore, si l'on s'attend à la voir ici et non ailleurs, la femme du président décide de ce qu'elle fait sans rendre de comptes à personne, ni jamais se soucier d'un qu'en dira-t-on qui la condamne assez facilement puisque parallèlement, on trouve pléthore de raisons pour le faire...

Cela dit, même pour Nicolas Sarkozy les meilleures choses ont une fin, et ce qui amusait Cécilia hier ne la distrait plus du tout quand les Français, journalistes comme lambdas, ont le mauvais goût de fustiger l'attitude de l'épouse qui ne sait pas se tenir d'un président qui ne sait pas vraiment se tenir non plus, ne participant pas à des événements où sa présence pourrait être bien vue (quand elle n'est pas requise), préférant le shopping ou un dîner au restaurant aux apparitions dans lesquelles Nicolas est maintenant obligé de se rendre seul, etc.

Après son rabibochage avec le candidat de l'UMP pendant la campagne présidentielle, que beaucoup disaient n'être que de la poudre aux yeux, Cécilia est-elle en train de déprimer, de péter un plomb ou, plus simplement, de préparer sa nouvelle vie, celle de l'après-Nicolas ?

Un peu partout on pense et on ose même dire que oui. Pour ce qui me concerne, la question aurait beaucoup plus d'intérêt si l'on parlait d'un départ du couple...

Nouvelle crise pour les Sarkozy ?
http://www.lematin.ch/pages/home/actu/monde/actu_monde__1?contenu=306634

Le rôle politique opaque de Cécilia nourrit toutes les spéculations
http://www.letemps.ch/template/international.asp?page=4&article=215898

Le divorce Nicolas et cécilia Sarkozy
http://www.lerapporteur.fr/buzz/le-divorce-nicolas-et-cecilia-sarkozy-460

Nicolas Sarkozy dans un "Vivement dimanche" spécial Rachida Dati (NDR : sans Cécilia)
http://afp.google.com/article/ALeqM5iCj4zrYCF85tGZ4IHr3yadk1f57g

Cécilia Sarkozy ne participera pas à "Vivement dimanche" sur Rachida Dati
http://www.latribune.fr/info/Cecilia-Sarkozy-ne-participera-pas-a--Vivement-dimanche--sur-Rachida-Dati-301-~-AP-TELEVISION-CECILIA-SARKOZY-$Db=News/News.nsf-$Channel=Politique