drapeau_fran_ais_en_flammesDepuis hier, une petite dépêche de l'agence Reuters circule dans la presse en ligne, dans laquelle on nous apprend que le secrétaire d'Etat au Tourisme Luc Chatel présente, en vidéo sur Internet, ses voeux de bonne année en six langues, à l'adresse des touristes du monde entier.

Le même message, précise Reuters, est sous-titré en anglais, en allemand, en italien, en espagnol, en russe et en chinois. Signe des temps, ceux qui savent compter auront vite fait d'en déduire que le français, pourtant utilisé par Chatel lorsqu'il parle, n'est plus une langue, du moins pour l'agence Reuters comme pour les sites qui ont repris la nouvelle (le JDD, Challenges, Capital, etc.).

Quelle importance, de toutes façons, quand on parle d'une initiative aussi merdeuse... M'étonnerait que l'ensemble des internautes des six pays cités plus haut, et dans le reste du monde, se précipitent sur Dailymotion pour écouter les voeux de Luc Chatel en français et lire les sous-titres correspondant dans une langue qu'ils pourraient maîtriser...

Moralité, à la place de Luc Chatel, si j'avais voulu faire parler de moi sans trop me fouler, j'aurais pu faire exactement la même chose. Si, en revanche, j'avais voulu montrer mon attachement à une certaine identité française, je me serais, par exemple, risqué à essayer de prononcer mes voeux en français non sous-titré, mais aussi en breton, en créole, en corse, en berrichon, etc. Histoire de rappeler qu'il existe des dictionnaires "sauvage-français"  pour les touristes, et que le français et nos langues régionales ne sont pas encore des langues mortes !

Le message de Chatel sous-tittré en anglais
http://www.dailymotion.com/video/x3wqwz_vux-2008-de-luc-chatel-bievenue-en_news

Voeux multilingues sur Internet du secrétaire d'Etat au tourisme
http://www.challenges.fr/depeches/france/20080101.REU2886/voeux_multilingues_sur_internet_du_secretaire_detat_au_.html