Bachelot_et_BoutinUsant d'arguments aussi efficaces que "le tabaque pue", "cette saloperie jaunit les dents" et "personnellement, je ne fume que du Cohiba, qui n'est pas du vulgaire tabaque", Roselyne Bachelot a défendu ce soir l'interdiction de fumer dans les cafés, bars et restaurants depuis le 1er janvier à 00:00 (comme à l'armée !).

On se demande où va s'arrêter cette frénésie d'interdictions de faire ceci ou de faire cela... Peut-être, sans doute quand les politiques commenceront à être victimes de leurs propres inepties, car enfin... Supposons qu'il soit bientôt interdit de picoler dans les mêmes lieux, on n'aurait plus aucune chance d'y croiser Jean-Louis Borloo !

Pire encore, si un jour on en venait à interdire la fréquentation des mêmes endroits aux "gros" : les portes d'accès des cafés, des bars et des restaurants verraient leur largeur rétrécie jusqu'à ce que Carla puisse entrer en marchant normalement, alors que Nicolas, lui, devrait se contorsionner comme un diable pour aller se taper une simple entrecôte ! Bah... Notez que tout le monde ne serait pas contre une telle interdiction, soit dit entre nous, car si les gros étaient interdits dans les "lieux de convivialité" (sans la clope, tu parles), comme elle dit, on n'aurait plus aucune chance de voir la sportive Roselyne y promener ce que je suppose être son corps (dîtes, sérieusement, vous croyez que c'est ça le truc en-dessous de la bille à Roselyne ?).

Etape finale... BRRR ! Qui sait, peut-être un jour interdira-t-on aux cons de fréquenter les cafés, bars et restaurants, mais aussi les buvettes, friteries, stands de glaciers et/ou crêpiers, etc. ? Ah ben non, là on ne pourra pas. Sinon, beaucoup de politiques seraient obligés d'apprendre à se faire cuire un oeuf à la maison : trop complexe pour eux, et pas assez chiant pour nous.

Photo : Roselyne et Christine. Elles auraient été approchées par Marc Dorcel, qui était prêt à filmer si elles allaient plus loin, mais malheureusement pour nous elles auraient refusé.