minimireRhooo, crotte de zut de flûte, y'en a marre à la fin !!! Si vous saviez mes ami(e)s... Bon je vous explique : hier soir, quand j'ai mis en ligne le dernier sujet qui n'en était pas un, je tenais une forme du tonnerre ! Tenez, vous auriez pu faire rouler une division entière de Leclerc sur mes pecs, hop, à peine les tanks auraient-il eu fini d'escalader l'imposante musculature de votre serviteur (bisous à moi, hmmm !) que le spectateur, ébloui, se serait aperçu qu'ils avaient les chenilles complètement ratatinées ! Un pep du tonnerre, je vous dis !

Maintenant, beuuuh, comment dire, ben c'est un souvenir. J'avais la cafetière pleine d'idées, l'encre ne demandait qu'à couler des mes doigts agiles avec la force d'un torrent, pis y'a Arnold qui a fait son entrée. A l'improviste, comme d'habitude.

:(

Hauts les coeurs ceci dit, je n'ai rien oublié des inepties dont je voulais vous parler ce soir : la formidable imposture des élections européennes, l'enfoncement perpétuel du PS avec une Martine qui commence (déjà ?) à trouver la situation si grave qu'hier, elle a accompagné son énorme séant jusqu'à Clermont pour une séance de frottis-frottas avec des cols bleus qui bouclent leurs valises, que sais-je encore ?

Euh l'virus H1N1, par exemple... Ca fait maintenant des semaines qu'on nous bassine avec cette malédiction, qui devait rayer l'espèce humaine de la surface du globe terrestre en moins de temps qu'il n'en faut pour s'allumer une clope, manque de chance, les malades en danger de mort imminente refusent toujours de tomber comme des mouches !

Dans un registre à peine différent, car ce n'est pas de la politique, mais ça pourrait rapidement en devenir s'il nous venait à l'idée (ce serait si saugrenu ?) de rapprocher la date du premier vol commercial de l'A380 avec la date de la disparition du premier vol AF qui échappe à tous les écrans de contrôle sans que personne ne sache où il a pu passer pendant plus de 48 heures (et ta soeur ?), nous jetterons un rapide coup d'oeil à l'histoire édifiante de ce jumbo dont c'est déjà écrit quelque part, nul ne devra jamais retrouver les enregistreurs de vol...

Des pilotes de F16 et de quelques autres appareils ont chèrement payé pour l'apprendre, disons, si vous voulez, que pour que certaines flottes de machines volantes puissent se pavaner dans les airs en toisant un monde qui préfère continuer à ignorer qu'un Airbus vole à peu près comme une boule de pétanque dès la seconde où on le prive de jus, il n'est pas malvenu que "d'autres" flottes de machines volantes atterrissent (amerrissent, en l'occurrence) à la verticale, dans des endroits et dans des conditions où pour le plus grand bonheur de certains, on ne retrouve jamais de boîtes noires... Curieux.

Quoi d'autre, dans l'actu ? Ah, le cinéma ! Oui, le cinoche, l'éternel cinoche de Dany le Rouge, où plutôt, les roulements de cul de Dany la Flemme, celui-là même qui, en-dehors de s'être illustré par la commission d'un ouvrage dans lequel il avouait parfaitement assumer sa proximité avec de jeunes garçons, bulle depuis la bagatelle de 41 ans (yep, j'ai bien compté et recompté !) aux crochets des gogos qui le tiennent pour une réincarnation de Jésus !

Y'a pas, un jour où l'autre, il faudra bien que l'espèce humaine songe à rendre un vrai, un premier et un immense service à la planète. En s'éradiquant d'elle-même.

Le petit aux genoux qui se cognent, maintenant... Evidemment, nous serons obligés d'en parler. Je veux dire, de parler de "ça" : obligés de dire ce que nous pensons de la nouvelle stratégie de sa Suffisance, se détachant du monde des vivants comme si sa Gracieuseté, à elle seule, avait mis une trempe au PS et à tous les autres partis à l'occasion des européennes, alors que partout, depuis des mois, tout le monde a bien fini par comprendre que sans l'abnégation d'un Guaino pour la lui sortir puis la lui tenir quand il va uriner, Zi Américane en serait encore à rager comme un putois contre "le Vieux", qui refusera jusqu'à son dernier souffle de voir dans le p'tit autre chose qu'une caricature de retardé...

Pathétique.

Où va la France ? On se le demande, ma bonne dame ! Où vont frétiller les bourrelets d'autres qui n'ont rien à voir avec elle, ça par contre, on le sait ! On n'a jamais eu besoin de le demander pour en être tenu informé vingt-quatre heures sur vingt-quatre ! M'enfin bon...

Chose plus étonnante dans l'actualité, si on est vraiment d'attaque et si on en a le temps, prochainement, on s'interrogera avec l'air de ne pas y toucher sur la nouvelle ligne rédactionnelle, le nouveau discours, les derniers renoncements des ex-journalistes de Marianne, qui n'osent plus parler en public des problèmes psychologiques, voire mentaux de certains de nos dirigeants et non des moindres, et qui, simultanément, n'ont jamais autant trainé dans la bouse un PS qu'ils portaient encore aux nues pas plus tard qu'hier. Souvenez-vous... Hier, ce n'est pas encore si loin, c'est le très court laps de temps qui a précédé les élections européennes, au cours duquel les socialos de tous poils sont sortis de leur terrier, avant d'y retourner en bondissant comme des lapins quand il s'est avéré que le peu de votants motivés par une élection dont tous les peuples d'Europe se foutaient royalement avaient préféré glisser dans l'urne un bulletin au nom de n'importe qui plutôt qu'un bulletin portant le nom d'un mollusque du PS (et pan) !

Voulez-vous que je vous dise ? Ca sent tellement le sapin, pour les socialos, que bientôt, en se promenant rue de Solférino, on aura l'impression d'être dans le trou du cul des Vosges, la truffe plantée dans une saignée qu'un écolo (type Borloo ?) viendra d'infliger à un résineux ! Boah, après tout, qu'est-ce qu'on en a à f... ? Tant que ça reste susceptible d'envoyer Martine et sa clique de larves au Pôle emploi, ou dans un service de gériatrie pour fatigués de naissance après tout, on ne va pas se plaindre !

Quoi d'autre... Bayrou ? Il est mort. Crevé. Raide comme un bout de tek, le bouseux qui se prenait pour Henri IV ! S'est trop pris pour le Roy, d'ailleurs, pour arriver à se faire larguer par une battante du dimanche genre Quitterie, il faut vraiment en avoir sous le pied, en termes de "I'm God and I fuck all of ya"...

Besancenot ? Buffet, sa nouvelle coupe post-70 et ses boîtes à musique à la con qui jouent l'Internationale ? Jean-Marie et la Fifille à son papa chéri ? Pouof... Ne méritent même pas qu'on en parle : tous égorgés, saignés comme des truies, écrasés, écrabouillés même, aplatis comme des coquillettes qui viennent de passer sous un convoi exceptionnel par la Giga-Talonnette de monsieur "dis, Henri, j'ai envie, tu as une minute s'il te plaît ?" !

C'est complètement fou. Tellement fou que c'est un peu ce qui m'a incité à me demander si je devais arrêter ou poursuivre ce glub (?) : tant de choses consternantes se passent, tant de vermines avérées qui auraient pu, qui auraient dû l'ouvrir gardent tranquillement les mains au fond de leurs poches... Tout cela a quelque chose de honteux, de véritablement gerbant.

De l'hommage à Bongo aux papouilles discrètes aux copines d'Abu Dhabi, qui vont soi-disant faire croûter les "Contis" parce qu'elles ont le goût d'entreprendre sous le turban, des voyages à répétition de la poupée de la rue du faubourg Saint-Honoré aux reptations simiesques du colonel, du soi-disant Premier ministre et des théoriciens du chaos que sont les Lefebvre, Barnier et autres bons à rien tout juste capables de baisser le slip du patron jusqu'aux chevilles, pour prodiguer à sa Seigneurie leurs bienfaits tout en lui faisant part de leur éternelle gratitude, on a beau avoir l'estomac bien accroché et croire qu'on a tout vu, quand on s'intéresse un peu à la politique, à chaque fois, à chaque minute qui passe, on a toujours l'impression de s'enfoncer un peu plus profondément dans la fange.

La faute à qui ? La nôtre ou la leur ?

Pas la mienne en tout cas. Ah ça non, pas la mienne !

Rappel : demain, le Poliblog emmène ses guêtres se promener dans l'Yonne. Nous serons de retour samedi en fin d'après-midi et cessons, moi et mes guêtres, de nous engager sur ce que nous serons en mesure de pondre samedi pour le jour d'après. Schématiquement, si vous voulez, on va faire comme Nico : on va tendre notre gros pif en l'air, et on va essayer de sentir s'il faut qu'on se sorte les doigts ou pas, sachant que se sortir les doigts, Nico, ce n'est vraiment pas un truc qui le motive, alors que nous, bah, on n'a jamais eu peur d'aller au charbon. Oilà, c'est tout.

Pour l'illustration, on remercie http://www.cameravideo.net/forum/attachments/professionnels-de-limage-dvcam-beta-materiel-accessoires-gestion/157-etaloner-un-moniteur-video-minimire.jpg , en prenant sur nous de rappeler aux intéressés que le poste de Garde des Sceaux et ministre de la Justice est actuellement à pourvoir au sein du gouvernement français, n'importe quelle gourdasse faisant parfaitement l'affaire, pourvu qu'elle ne soit pas susceptible de se faire engrosser moins d'un an après son entrée en fonctions si possible... Merci de faire suivre, si vous savez qui est la fille sur la piqueture SVP.