pelleOui je sais, j'avais promis de mettre un sujet en ligne pour ce matin, hors il est 23h30 passées. C'est pas de ma faute, mais pour une fois que je n'avais pas trop mal au crâne, je me suis dit que je pouvais bien m'accorder une soirée téloche, à regarder des trucs de beauf que pour une fois j'ai compris de A à Z (yeah !).

Ca a l'air bête comme ça, l'histoire du blogueur qui écrit que le plus souvent, il ne comprend pas ce qu'il voit à la télé le soir, mais croyez-moi, il y a plus bête et plus difficile à supporter comme vie... Etre enterré sous les décombres d'un immeuble par exemple, et envoyer des SMS à des gens qui, quelque part au-dessus de vous, savent déjà que vous allez mourir, alors que vous, vous vous accrochez pour tenir bon et pour ne pas mourir (bordel !)...

Ben c'est un peu ce qui se passe en ce moment, alors cessons de parler de moi, cessons aussi de parler de "nous" : dans notre prochain sujet donc, enfin, pour ceux qui voudront le partager avec moi, nous parlerons d'enfants, de femmes et d'hommes qui sont enterrés quelque part et qui s'accrochent, mais qui sont déjà morts sans le savoir, parce que pas très loin au-dessus d'eux, on a décrété qu'ils n'avaient plus aucune chance, parce qu'on a estimé qu'ils étaient déjà morts ou, plus fort encore, parce qu'on a décidé qu'ils ne se trouvaient pas dans la bonne ville au moment où !

Vous conviendrez avec moi que c'est ballot, surtout quand on se trouve dans la peau de celui qui est sous l'immeuble.

Y'a toujours pire, c'est ce qu'il faut se dire.