dictionnaire_d_argotBonjour les ami(e)s !!!

...

Ca faisait longtemps, hein ?

Trêve de papotage, il se passe en ce moment dans notre pays, je veux dire en France, dans ce pays magnifique qui est en même temps l'un des plus improbables pays d'enculés (*), des choses d'une gravité telle (en tout cas c'est mon avis) que si j'étais équipé du matériel adéquat, le 14 juillet prochain, je quitterais le coeur gros mon fils adoré et ma femme chérie pour me rendre sur le trajet du prochain défilé afin de loger DEUX PRUNEAUX dans la face REPUGNANTE de la caricature de président de la République que n'aura jamais cessé d'être Nicolas Sarkozy depuis la minute de son élection.

Voilà.

La dignité d'une fonction, il faut dire, c'est une chose dont on peut jouir un certain temps (et Dieu sait si notre Nicolas adore jouir et éjaculer partout), mais passé ce certain temps, elle finit toujours par devenir ou redevenir une chose qui se mérite ; une chance dont la canaille qui occupe actuellement NOTRE château de l'Elysée ne devrait à mon sens plus profiter depuis qu'il est devenu manifeste (disons, depuis mai 2007) que Nicolas Sarkozy est une m... dont l'odeur, pestilentielle, empuantit la France entière. "Notre" France !

Oh bien sûr, je pourrais écrire mille heures d'affilée sur l'indicible nausée que m'inspire le personnage, on pourrait toujours me taxer d'anti-sarkozysme primaire au motif que Nicolas, lui, en impose du haut de ses grolles à semelles compensées, alors que moi, je ne suis qu'une énième merde dans un pays qui en compte bien plus qu'il ne devrait pouvoir en contenir...

Aucune importance. Car personnellement, contrairement à Nicolas Sarkozy qui est à la fois un petit et un gros con (même pas remarquable sur ce plan-là !), un foutu incapable qui se branle les couilles et même le reste depuis fin janvier 55, MOI, j'ai la vie d'un type qui mériterait au moins autant que cette larve d'être président de la République Française ! Et DES 2012 s'il vous plaît !!!

Je vous explique le topo vite fait avant de le développer plus tard, après que le paltoquet nain (et difforme, de surcroît) qui prétend nous « présider » aura achevé son énième plaidoirie en faveur du nombril de monsieur Nicolas Sarkozy, président de la République Française...

Eh bien, contrairement au Nicolas Sarkozy susmentionné par exemple, après avoir acheté ce matin à un prix SCANDALEUX des bouchons pour boucher les tubes d’une chaise d’enfant que madame et moi avons convenu de récupérer dans les poubelles hier, parce qu’en tant que Français, nous sommes pauvres, mais que malgré tout, nous continuons de financer les extravagances de raclures qui n’ont jamais travaillé de leur vie au sens où le commun des mortels l’entend, je vais devoir bientôt aller chercher mon fils à la crèche, c’est-à-dire dans une crèche où il n’y a pas assez de personnel pour pallier les absences d’un(e) éventuel(le) malade, et où les compétences des gens ne se limitent pas à torcher le cul des chiards, comme l’avait par exemple suggéré une crevure nommée Darcos dont la stupidité n’a d’égal que le mépris qu'elle nourrit à l’endroit de ses semblables.

Une illustration, à lui tout seul, d’un sarkozysme qui aurait dû faire dégueuler tous les Français depuis belle lurette, ce Darcos, un peu comme Eric Woerth : bien trop mou pour être innocent et bien trop lâche pour démissionner, mais bon, pour ce que j'en dis... Il paraît que "ça" a été blanchi et que ça ne peut donc plus être mis en cause pour quoique ce soit, pas même pour avoir fait entrer sa grosse dans une mafia où les enveloppes s'envolent encore plus vite que les mots...

Il y a tant de noms, il y a tant de choses auxquelles je pense et qui me révulsent, que malgré la petite voix qui faiblit chaque jour au fond de moi, j’en arrive toujours à la même conclusion lorsque je pense à ce genre de forfaitures vomitives, à savoir que la France est un pays gangrené par une minorité d’enculés où, paradoxalement, les enculés sont invariablement les mêmes rebuts de notre société qui ont enculé nos pères et nos mères depuis trente-cinq ans.

Ca n’a pas l’air de grand-chose quand on l’écrit ou quand on le lit comme ça, mais la société, c’est vous, c’est moi. C’est NOUS ! Et face à la société, CONTRE la société même, c'est-à-dire contre vous, contre moi et contre nous tous, se dressent aujourd’hui les vermines dont les pères (décidément) volaient déjà les nôtres avant même que nombre d’entre nous ne viennent au Monde (et non, je ne suis pas devenu communiste) !

ALLONS-NOUS SUPPORTER CELA PLUS LONGTEMPS ?

Pourquoi Nicolas Sarkozy est-il né en France, et pas dans une flaque de purin au fin fond d’une Hongrie collabo où ses aïeux se trouvaient si bien qu’ils ne l’ont fuie que pour échapper aux Russes ? HEIN ?

Pourquoi ne puis-je pas offrir une chaise à mon gosse ? 'om de Dieu !

Pourquoi (pour ceux qui suivent) ai-je mal au point de ne plus pouvoir travailler depuis des années ? Hû ?

Pourquoi ne trouvais-je pas de boulot avant ??? Quelqu'un sait ?

Pourquoi ma femme a-t-elle un salaire qui lui permet à peine, en trimant comme une chienne et en se serrant chaque jour la ceinture, d’offrir un cadeau « de merde » (des éditions Atchlass) à notre enfant à l’occasion de sa fête ? MERDE A LA FIN !!!

Pourquoi qu’on peut jamais partir en vacances ? Même pas à Joinville-le-Pont ?

Pourquoi on crèche dans une cité HLM DE MERDE où tous les commerces ont fermé, sauf le dealer nord-africain du tabac et le voleur nord-africain de l’épicerie ? HEIN ?

Pourquoi devrais-je continuer à révérer un drapeau pour lequel j’aurais cent fois versé mon sang, mais dont d’autres ne se sont jamais servi que pour se torcher le cul ?

Comment un sale petit enf... qui traite les Français de cons (salon de l’Agriculture), de connards (Bretagne) et d’enculés (locaux de France 3, en parlant d'un technicien qui refusait de saluer sa Gracieuseté) a-t-il pu devenir président d’une République qui me fait honte tous les jours ?

VOUS LE SAVEZ, VOUS ?

Comment les étrons, même à forte poitrine (pas vrai, Roselyne ?), qui travaillent avec le susdit enf... osent-ils remettre en cause les performances d’une équipe de France de baiseurs de pute (NDR : merci Ribéry) dirigée par un connard infatué que l’on aurait dû envoyer en institution après l’avoir démis de toute fonction au sein de la FFF ?

QUI PEUT ME DIRE, qui peut répondre à ces interrogations cruciales et à toutes ces questions existentielles ?

Il y a des jours comme aujourd’hui où chez moi, tout se mélange... Sauf qu’aujourd’hui, la fierté a cédé la place à la honte, et que l’envie de dégueuler et de changer de pays ont pris le pas sur la confiance dans l’avenir et sur un petit « bonheur » qu'il y eût jadis, tout au moins pour ce qui me concerne, à être Français, enfin je veux dire, jusqu'à ce que des résidus de fond de capotes bourrés de métastases comme VGE ou Mitterrand ne traînent la France dans une merde d'où elle n'est plus sortie depuis.

Pour en rajouter une couche nonobstant, ce soir, et que je sois d’accord ou pas, il y a encore une m... qui va camper dans mon poste et qui va oser me dire, qui va oser "nous" dire que si nous croyons en elle et en ses copines, que si nous nous remuons le cul, alors nous arriverons tous, non seulement, à sortir la tête du fumier, mais encore que nous nous réveillerons tous ensemble dans un océan de Shalimar demain matin ! Comme si « lui », comme si Nicolas Sarkozy n’avait jamais existé que dans le cerveau d’un dessinateur complètement taré, qui pour taré qu’il soit, n’aurait jamais eu le mauvais goût d’en faire un personnage de BD.

C’est vraiment un pays de fous, la France ! Ou alors, c’est vraiment le pays des pires enculés, avec bien sûr un Enculé Suprême pour orchestrer la violente découverte, par tous les autres, des "surprenantes" sensations éprouvées lorsqu'on vous enfonce un bouquet de poteaux télégraphiques dans l'anus.

Bouh, comme je peux être vulgaire moi, des fois !

Oui bon, alors, là où je voulais en venir avant de m'emporter un peu en fait, c'est que si tu n'as aucune réponse à donner ne serait-ce qu'à quelques-unes des questions que je me pose plus haut Nicolas, alors tu peux fermer ta gueule, te suicider ou te tirer (enfin !) chez tes potes qataris !

Ca nous fera des vacances, qu'on soit à Joinville ou pas, et ça nous évitera accessoirement d'avoir à encaisser, dans l'avenir, de nouvelles révélations nous laissant subodorer que TU as tout appris à Eric Woerth ou à d'autres balayures du même genre !

T'as pigé, bon à rien ?

Si tu n'as rien à dire, ferme ta gueule ! Rends ton tablier et tire-toi.

GRRR.

'OILA, trop c'est trop ! J'ai balancé ce que j'avais à balancer.

C'est tout.

(*) m'enfin, c'est surtout du côté de la rue du faubourg Saint Honoré